principe d'antibiothérapie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

principe d'antibiothérapie

Message par zolofte le Dim 26 Déc - 21:15

Particularité des antibiotiques :
Efficacité pharmacologique inconstante pour une cible identique (la bactérie)
Variable selon
Epoque/site/lieu
Hors angine, pas de tests de diagnostic rapide.
Pour le grand public un syndrome fébrile accompagné de signes ORL nécessite une antibiothérapie .
Traitements symptomatiques pas validés et peu valorisés.

Quel antibiotique choisir ?
Choix dépendant de 3 critères
Foyer infectieux
Diagnostic précis
Pharmacocinétique ATB utilisé
Germe
Connaissance épidémiologie et résistances
[Connaissance microbiologique = lecture ATB]
Terrain
N-né, vieillard, femme enceinte, immunodépression
Tares viscérales
Allergies
Interférences médicamenteuses

Quelle posologie prescrire ?
Pas de sous-dosage pour petite infection
Préférer l’expression en mg/kg de poids
ne pas sous-doser les sur-poids !
Savoir lire la bonne posologie dans le vidal
Plusieurs facteurs d’ajustement
Sensibilité du germe :
Pneumocoque et fortes doses d’amoxicilline
Pharmacocinétique de l ’ATB :
à adapter à réduction néphronique

Concentration minimale inhibitrice (CMI)
C'est la plus faible concentration d'antibiotiques capable d'inhiber toute culture visible de la souche étudiée
Elle s'exprime en mg/L ou µg/ml

Pharmacocinétique/pharmacodynamie
Deux grandes familles d’antibiotiques
Concentration- dépendants
Pic élevé >>> CMI
Fluoroquinolones
Temps-dépendants
Concentration le plus possible > CMI /24h
Soit: 3-4 administrations / j
Bêtalactamines sauf rocéphine, pyostacine
Soit: demi vie longue: 1 à 2 / j
Macrolides, kétek, rocéphine

reste à developper les caractéristiques de chaque famille d'ATB Suspect
avatar
zolofte
Membre

Messages : 78
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : hff

Revenir en haut Aller en bas

Re: principe d'antibiothérapie

Message par salima_doc le Dim 26 Déc - 21:55

temps dépendant veut dire que l'effet de l'ATB ne va pas dépendre de sa dose mais de la concentration sanguine qui doit être maintenue avec une administration régulière en respectant la durée de survie du principe actif c'est sa Question

_________________
personne ne peut diriger le vent
mais on peut toujours apprendre à ajuster ses voiles

avatar
salima_doc
Membre

Messages : 2212
Date d'inscription : 13/05/2009
Age : 30
Localisation : blidamed....

Revenir en haut Aller en bas

Re: principe d'antibiothérapie

Message par zolofte le Dim 26 Déc - 22:08

exacte !! doc !!
voici pour mieux expliquer la fameuse courbe des Paramètres pharmacodynamiques des antibiothiques :


avatar
zolofte
Membre

Messages : 78
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : hff

Revenir en haut Aller en bas

Re: principe d'antibiothérapie

Message par salima_doc le Dim 26 Déc - 22:13

merci pour le partage !!!

_________________
personne ne peut diriger le vent
mais on peut toujours apprendre à ajuster ses voiles

avatar
salima_doc
Membre

Messages : 2212
Date d'inscription : 13/05/2009
Age : 30
Localisation : blidamed....

Revenir en haut Aller en bas

Re: principe d'antibiothérapie

Message par lamialogie le Dim 26 Déc - 22:32

La classification des antibiotiques est basée sur leur mode d'action.


BETALACTAMINES

1 - LES PÉNAMS (pénicillines)
a/ groupe G : de la pénicilline G

Spectre : cocci Gram + et -, bacilles Gram +.

Chef de file :
· Benzylpénicilline : Pénicilline G
formes dites "retard" :
· Benzylpénicilline procaïne : Bipénicilline (semi-retard :12 heures)
· Benzathine benzylpénicilline : Extencilline (long-retard :15 jours)

formes orales :
· Phénoxypénicilline (Pénicilline V) : Oracilline , Ospen b/ groupe M : des pénicillines antistaphylococciques

Spectre :celui de la pénicilline G ; moins actifs, ces produits ne sont pas inactivés par la pénicillinase staphylococcique.

d'où leur indication: les infections à staphylocoques producteurs de pénicillinase.
· Oxacilline : Bristopen
· Cloxaciline : Orbénine (n'existe pas en algerie)

c/ groupe A : de l'amino-benzylpénicilline (Ampicilline)

Spectre :élargi à certains bacilles à Gram négatif ; inactivées par les pénicillinases, y compris celle du staphylocoque.

inactives sur le groupe KES et Pseudomonas aeruginosa.
· Ampicilline : Totapen
· Amoxicilline : Agram, Bristamox, Clamoxyl, Flémoxine, Gramidil,Hiconcil
· Bacampicilline : Bacampicine, Penglobe
· Métampicilline : Suvipen
· Pivampicilline : ProAmpi

d/ groupe des acyl-uréido-pénicillines

Spectre : élargi à certains bacilles à Gram négatif ;inactivées par les pénicillinases, y compris celle du staphylocoque.

actives sur Pseudomonas aeruginosa et sur certaines souches productrices de céphalosporinases (en particulier Proteus).
uréido-pénicillines:
o Azlocilline : Sécuropen
o Mezlocilline : Baypen 1980
o Pipéracilline : Pipérilline 1980

carboxy-pénicilline:
o Ticarcilline : Ticarpen (H)

e/ Groupe des amidino-pénicillines

Spectre :limité auxbacilles à Gram négatif (Entérobactéries)

· Pivmécillinam : Sélexid

f/ Groupe des Pénams, inhibiteurs des bétalactamases

activitéantibactérienne faible.
Inhibe la majorité des pénicillinases (et les bétalactamases à spectre élargi).

N'inhibe par contre qu'un faible nombre de céphalosporinases.

- Oxapénam

Acide clavulanique
· associé à l'amoxicilline : Augmentin, Ciblor
· associé à la ticarcilline : Claventin

- Pénicilline-sulfones

Sulbactam : Bétamase (H)
· associé à l'ampicilline : Unacim
Tazobactam
· associé à la pipéracilline : Tazocilline (H)

2 - LES PÉNEMS : CARBAPÉNEMS

Spectre : spectre large.

Grande stabilité vis à vis dediverses bétalactamases.
·Imipénème: Tiénam (H)

3 - LES CÉPHEMS

Ce sont tous des produits à large spectre, mais dont l'intérêt réside surtout dans leur activité sur les bacilles à Gram négatif.

Les céphalosporines sont classées en trois catégories, selon l'histoire (Trois "générations"), leur spectre et surtout leur comportement vis à vis des céphalosporinases.

a/ Céphalosporines de 1° génération (C1G)

Spectre :relativement résistantes aux pénicillinases ; détruites par les céphalosporinases

inactives sur Pseudomonas aeruginosa.

actives par voie orale:
· Céfalexine : Céporexine, Kéforal, Céfacet
· Céfadroxil : Oracéfal
· Céfaclor : Alfatil
· Céfatrizine : Céfaperos
inactives par voie orale
· Céfalotine : Kéflin (H)
· Céfapyrine : Céfaloject
· Céfazoline : Céfacidal

b/ Céphalosporines de 2° génération (C2G)

Spectre :relative résistance à certaines céphalosporinases ; léger gain d'activité sur les souches sensibles.

inactives sur Pseudomonas aeruginosa.

·Céfoxitine : Méfoxin (H)
· Céfamandole : Kéfandol (H)
· Céfotétan: Apacef (H)
· Céfuroxime : Cépazine (VO), Zinatt (VO)

c/ Céphalosporines de 3° génération (C3G)

Spectre :accentuent les avantages des précédentes : résistance accrue à l'inactivation par les céphalosporinases ; gain d'activité sur les souches sensibles.

certaines (*) sont actives sur Pseudomonas aeruginosa.

Céphems :

·Céfotaxime : Claforan (H)
· Cefsulodine (*): Pyocéfal (uniquement antipyocyanique) (H)
· Céfopérazone (*): Céfobis (H)
· Céfotiam : Pansporine (H) ; Taketiam, Texodil (VO)
· Ceftazidime (*): Fortum (H)
· Ceftriaxone : Rocéphine 1985
· Céfixime : Oroken (VO) 1988
· Cefpodoxime : Cefodox (VO), Orelox (VO)
·Céfépime (*): Axépim

Oxacéphems :

· Latamoxef : Moxalactam

4 - MONOBACTAMS

Spectre : actif uniquement sur les bacilles à Gram négatif

y compris Pseudomonas aeruginosa.




•Aztréonam : Azactam

FOSFOMYCINE

Spectre large : cocci Gram + et -, bacilles Gram + et -.

La fosfomycine est toujours utilisée en association pour éviter l'apparition de mutants

·Fosfocine On utilise, par voie orale, dans le traitement monodose de la cystite aigüe chez la femme jeune :
· Uridoz
· Monuril

GLYCOPEPTIDES

Spectre étroit : les bactéries à Gram + etprincipalement : staphylocoques et entérocoques (voie IV). traitement de la
colite pseudo-membraneuse

· Vancomycine : Vancocine
· Teicoplanine : Targocid

AMINOSIDES

Spectre large : cocci et bacilles à Gram positif (sauf les streptocoques) ; cocci et bacilles à Gram négatif, mycobactéries. Toutes les bactéries anaérobies sont résistantes.

·Streptomycine: Streptomycine Diamant 1949
·Kanamycine1959
·Tobramycine: Nebcine, Tobrex 1974
·Amikacine: Amiklin (H) 1976
·Sisomicine: Sisolline 1980
·Dibékacine: Débékacyl, Icacine 1981
·Nétilmicine: Nétromycine 1982

AMINOCYCLITOL
Structure apparentée aux aminosides. Son usage est limité au traitement de la blenorragie gonococcique.

·Spectinomycine:Trobicine 1974

GROUPE DES "M L S"

Spectre assez comparable à celui de la pénicilline G : cocci Gram + et -, bacilles Gram +. Totalement inactifs sur les entérobactéries et sur Pseudomonas.

MACROLIDES

•Spiramycine : Rovamycine 1972

•Erythromycine : Ery, Erythrocine, Erycocci 1979

•Josamycine : Josacine 1980

•Roxithromycine : Rulid 1987

•Clarithromycine : Zéclar 1994

•Azithromycine : Zithromax 1994

LINCOSAMIDES

•Lincomycine :Lincocine 1966

•Clindamycine : Dalacine 1972

SYNERGISTINES


1/ utilisés comme antistaphylococciques

·Virginiamycine: Staphylomycine 1963
·Pristinamycine: Pyostacine 1973

2/ ou en cas d'infections à bactéries Gram + résistantes aux autres antibiotiques dans les indications suivantes :

o pneumonies nosocomiales
o infections de la peau et des tissus mous
o infections cliniquement significatives à Enterococcus faecium résistant à la vancomycine

· Dalfopristine-Quinupristine: Synercid 2000

PHÉNICOLÉS

Spectre large y compris rickettsies et chlamydiales

· Chloramphénicol: Tifomycine 1950
· Thiamphénicol: Thiophénicol, Fluimucyl antibiotic 1962

TÉTRACYCLINES

Spectre large mais résistances fréquentes. Actives sur les germes à développement intracellulaire y compris rickettsies, chlamydiales et mycoplasmes.

· Tétracycline: Hexacycline 1966
· Doxycycline : Vibramycine, Vibraveineuse, Monocline 1970
· Minocycline : Minocine, Mestacine 1974

ACIDE FUSIDIQUE

Spectre limité : surtout utilisé comme antistaphylococcique

· Acide fusidique : Fucidine 1965
OXAZOLIDINONES

Spectre : antibiotiques bactériostatiques réservés aux traitements des infections à Gram + résistants aux traitements habituels.
· Linézolide: Zyvoxid 2001

RIFAMYCINES

Spectre large : mycobactéries (M. tuberculosis,M.leprae), cocci Gram + et -, Bactéries à Gram +, divers bacilles à Gram négatif (dont Brucella). Les rifamycines sont actives sur les germes à développement intracellulaire.

·Rifamycine SV : Rifocine 1966
·Rifampicine: Rifadine 1969
I - QUINOLONES

Spectre limité aux bactéries à Gram négatif à l'exception de Pseudomonas aeruginosa

·Acide nalidixique : Négram 1968
·Acide oxolinique : Urotrate 1974
·Acide pipémidique : Pipram 1975

FLUOROQUINOLONES

Spectre élargi au Pseudomonas et aux bactéries à Gram positif, notamment les staphylocoques.

·Fluméquine: Apurone 1978
·Péfloxacine: Péflacine 1985
· Norfloxacine: Noroxine 1986
· Ofloxacine: Oflocet 1987
·Ciprofloxacine: Ciflox 1988
·Enoxacine: Enoxor 1993
·Sparfloxacine 1994
·Levofloxacine: Tavanic 1998
·Moxifloxacine: Izilox 2000

PRODUITS NITRÉS

Prodrogues dont certaines bactéries peuvent réduire le radical (-NO2) ce qui fait apparaître un dérivé toxique pour l'ADN par substitutions de bases ou cassures.

- OXYQUINOLÉINES

Spectre large, utilisés dans le traitement des infections urinaires ou intestinales :

·Nitroxoline: Nibiol 1969
·Tilboquinol: Intétrix 1969

- NITROFURANES

Spectre large, utilisés dans le traitement des infections urinaires ou intestinales :

·Nitrofurantoïne: Microdoïne, Furadantine 1971
·Nifuroxazide: Ercéfuryl 1972

- NITRO-IMIDAZOLÉS

Spectre limité aux bactéries anaérobies, surtout les bacilles Gram - et les bacilles Gram + sporulés

·Métronidazole: Flagyl 1971
·associé à la spiramycine : Rodogyl 1972
· Ornidazole : Tibéral (H) 1984

SULFAMIDES

Spectre
théoriquement large, mais résistances fréquentes
·Sulfadiazine : Adiazine 1945
·Sulfaméthisol : Rufol 1949

TRIMÉTHOPRIME

Spectre
large, résistances beaucoup moins fréquentes utilisé seul :
·ou associé à un sulfamide :
·Bactrim, Eusaprim, Bactékod 1971


avatar
lamialogie
Membre

Messages : 767
Date d'inscription : 03/10/2009
Age : 30
Localisation : l'hopital.

Revenir en haut Aller en bas

Re: principe d'antibiothérapie

Message par lamialogie le Dim 26 Déc - 22:33

merciii tbib
avatar
lamialogie
Membre

Messages : 767
Date d'inscription : 03/10/2009
Age : 30
Localisation : l'hopital.

Revenir en haut Aller en bas

Re: principe d'antibiothérapie

Message par zolofte le Dim 26 Déc - 23:16

merci pour le complément !!
avatar
zolofte
Membre

Messages : 78
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : hff

Revenir en haut Aller en bas

Re: principe d'antibiothérapie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum