Morsure de lézards venimeux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Morsure de lézards venimeux

Message par Menhunter le Sam 9 Oct - 2:47

Les morsures de lézards venimeux sont relativement rares. Elles concernent deux espèces de lézards venimeux :


Le monstre de Gila (heloderma suspectum)



Heloderma Horridum


Le venin de ces lézards sont proches. Ils contiennent les substances suivantes : L-aminoacide oxidase, hyaluronidase, phospholipase, kallikréine, etc.

Les blessures dues aux morsures de lézards se caractérisent par des douleurs importantes, un traumatisme des chairs (tissu mou) s'accompagnant d'un oedème autour de la morsure. À cela s'associe une cyanose c'est-à-dire une coloration bleue violette des tissus indiquant un déficit d'oxygénation à ce niveau et des ecchymoses (bleu).

L'examen des morsures de lézards met quelquefois en évidence la présence de dents qui sont restées enfoncées dans la blessure.
Certains patients présentent quelquefois une chute de tension artérielle (hypotension) associée ou pas à des vertiges, à une faiblesse et une diaphorèse c'est-à-dire une transpiration abondante.





Prise en charge thérapeutique de la victime.

Il est nécessaire, avant de transférer le patient à l'hôpital, d'effectuer quelque geste. Ces gestes sont identiques à ceux concernant les morsures de vipère. Parfois, quand le lézard continue à mordre le patient il est nécessaire d'écarter ses mâchoires pour pouvoir le libérer de son emprise.
Initialement c'est-à-dire avant d'arriver à l'hôpital il faut transporter rapidement la victime vers un centre de soins intensifs que l'on aura prévenu dans la mesure du possible.

Il est avant tout nécessaire et indispensable de ne pas brutaliser le patient de manière à ne pas distribuer le venin dans tout son corps. Pour résumer il faut tenter de ne pas aggraver davantage l'état de la victime.
La succion c'est-à-dire l'aspiration du venin a longtemps été recommandée pour les morsures de serpents venimeux et de lézards venimeux. Elle est actuellement contre-indiquée parce que ceci n'a pas d'intérêt et risque de contaminer la bouche de celui qui effectue ce geste. L'inspiration par une méthode mécanique (aspivenin par exemple) semble également peu efficace étant donné le peu de quantité de venin qui est aspiré. Enfin l'utilisation de ce type d'appareil semble au final entraîner des lésions du tissu au niveau de la plaie, ne rendant pas ainsi service au patient.

La pression qui va maintenir le venin de manière forcée au niveau de la morsure semble aggraver la nécrose c'est-à-dire la destruction des tissus (de la chaire).
Bien entendu si la victime se trouve à une distance éloignée d'un centre médical qui va prendre en charge la morsure, il est quelquefois nécessaire d'envisager d'utiliser une bande ou un pansement compressif aboutissant généralement à une nécrose tissulaire supplémentaire au niveau de la morsure.

L'utilisation d'un éventuel garrot qui arrête le flux artériel c'est-à-dire qui empêche le sang de passer dans les artères, n'est pas souhaitable.

Il est nécessaire d'éviter de procéder à l'incision de la blessure ou à son refroidissement. Il en est de même de l'application de chocs électriques ou d'utilisation d'alcool localement ou par voie générale (le fait de faire boire de l'alcool au patient).

En réalité le plus efficace est de mettre en place une attelle (pour maintenir la plaie immobile) et de maintenir celle-ci au niveau du coeur.
Les antibiotiques ne sont pas systématiques mais la vaccination antitétanique est nécessaire.

En centres de soins spécialisés, à l'hôpital, le patient subira des examens de laboratoire (numération, test de coagulation sanguine, dosage des électrolytes, groupe sanguin, compatibilité sanguine, analyses d'urine, électrocardiogramme) ceci quand la morsure n'apparaît pas banal.
Des antalgiques sont quelquefois nécessaires en cas de souffrance. Il peut s'agir d'antalgiques classiques qui quand ils ne sont pas suffisants doivent laisser la place à des médicaments contenant des opiacés. Chez quelques patients il est également utiles de procéder à la mise en place de blocs locaux de nerfs.
La blessure sera soigneusement nettoyée et l'on procédera à une irrigation de celle-ci dans la mesure du possible.
La radiographie des tissus mous au niveau de la morsure permet quelquefois de mettre en évidence des morceaux dedent restés à l'intérieur de la blessure.
Une nouvelle attelle est mise en place et la plaie positionnée au niveau du coeur.
Chez quelques patients souffrant d'hypotension artérielle (chute de la tension artérielle), il est quelquefois nécessaire de procéder une perfusion dont la finalité est d'apporter du liquide à l'intérieur des vaisseaux faisant ainsi remonter la tension artérielle.

En ce qui concerne le sérum antivenimeux il n'en existe pas dans le commerce.

L'évolution de ce type de pathologie est rarement mortelle.

avatar
Menhunter
Admin

Messages : 2116
Date d'inscription : 19/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morsure de lézards venimeux

Message par ONDE-FM le Dim 10 Oct - 21:30

Dieu merci nos lézard sont plus beaux et pas du tout nocif lol!
merci pour le partage menhenter
avatar
ONDE-FM
Membre

Messages : 183
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 29
Localisation : le littoral

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morsure de lézards venimeux

Message par Menhunter le Dim 10 Oct - 22:45

merci onde fm Smile bon courage avec les enfants
avatar
Menhunter
Admin

Messages : 2116
Date d'inscription : 19/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morsure de lézards venimeux

Message par ONDE-FM le Lun 11 Oct - 23:47

Wink les enfants meme malades ils sont adorables
bon courage avec les femmes enceintes lol!
avatar
ONDE-FM
Membre

Messages : 183
Date d'inscription : 03/06/2009
Age : 29
Localisation : le littoral

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morsure de lézards venimeux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum